La sellette est un élément essentiel de votre équipement, au même titre que votre voile. En plus d’être un véritable instrument de pilotage, elle fait aussi le lien entre le pilote et sa voile. C’est en effet par la sellette que transite une grosse partie des informations adressées au pilote.  Elle doit être capable de limiter les déséquilibres provoqués par les turbulences et les fermetures, d'amortir les mouvements tout en offrant un pilotage précis et du confort. Elle doit aussi pouvoir protéger le pilote en cas d’impact. 

Concevoir une nouvelle sellette nécessite des centaines d’heures de travail, de mises au point et souvent de nombreux prototypes. La recherche de nouvelles matières a permis de réduire le poids et le volume des sellettes sans entamer leur longévité et leur confort. Construire une sellette, un cocon peut réclamer entre 10 et 40 heures de montage.

Découvrez dans notre article, les éléments importants à prendre en compte lors de votre choix de sellette, cocon ou harnais. 

1. Niveau, pratique et morphologie

Le choix de la sellette se fait en fonction de votre niveau, pratique et morphologie

Votre niveau de pratique

Le choix de votre sellette dépend de votre niveau. Vous devez définir votre niveau pour choisir votre sellette.

  • Débutant ou moins de 20 heures de vol par an.
  • Autonome : plus de 20 heures de vol par an.
  • Confirmé : vols en thermique, plus de 80 heures de vol par an.
  • Expert : vol de distance, plus de 150 heures de vol par an. 

Votre pratique

Pourquoi allez-vous utiliser cette sellette ? C'est la question à vous poser pour choisir sa sellette.

  • Le vol sur site
  • Le vol thermique
  • Le vol distance / le cross
  • La voltige / accro
  • Le vol rando 
  • Le vol bivouac
  • Le speed-flying / speed-riding

Votre morphologie

La morphologie joue un très grand rôle car elle influe sur la stabilité de la sellette, la précision de votre pilotage et votre confort.  

Les points importants, par ordre d’importance, sont la largeur de votre bassin, le volume de votre buste et de la zone abdominale, la hauteur du buste et la longueur de vos jambes. On peut s’amuser à comparer le choix de la sellette avec le choix d’une chaussure. Il faut trouver chaussure à son pied. Pour vous, il s’agit de trouver une sellette qui corresponde à votre morphologie.

La largeur de votre bassin

La largeur de la planchette d'assise et de son ajustement doit être choisie en fonction de la largeur de son bassin.

  • Vous avez le bassin étroit : vérifiez que votre planchette d’assise ne soit pas trop grande et dégrade ainsi le contact sellette-pilote au niveau de votre bassin.
  • Vous avez un bassin large : méfiez-vous de ne pas être trop à l’étroit. Avec les sellettes ou les cocons sans planchette, soyez particulièrement vigilant sur le fait que la géométrie du châssis puisse être modifiée. En effet, vos points d’encrage peuvent notamment se retrouver légèrement plus bas. Ainsi il est tout à fait possible qu’un bassin large rende la sellette moins stable et dégrade aussi au passage le confort.

Globalement, les largeurs des planches d’assises ont diminué ces dernières années. Les largeurs moyennes, pour une taille M, se trouve autour des 33cm.

La largeur du plateau est un point essentiel car il influe sur le bras de levier et donne plus ou moins de puissance dans vos appuis-sellette. D'un autre côté, ce bras de levier influe aussi sur les déséquilibres. C’est le châssis de votre sellette grâce à une bonne géométrie qui devra limiter ces déséquilibres tout en vous donnant un pilotage. Ces deux notions sont antagonistes et rendent toujours le concept d’une sellette assez périlleux car il s’agit à chaque fois, de trouver un bon compromis adapté à votre niveau et à vos besoins.

Le volume de votre buste-zone abdominale

Les pilotes qui disposent dans cette zone d’un volume important sont obligés de se reculer dans le châssis pour obtenir un bon placement des bras. Ce léger décalage vers l’arrière induit un déplacement du centre de gravité du pilote légèrement vers l'arrière. Ce qui a pour effet de dégrader la stabilité du châssis. A part de perdre du volume, la solution pour ces pilotes sera de choisir des sellettes ou cocon offrant un maximum de stabilité car il n’y a pas de réglages particuliers pour remédier à cela. A l’inverse, les pilotes à corpulence fine sont obligés de se positionner un peu plus vers l’avant, ce qui n’a pas d’effet néfaste sur le comportement de la sellette.

La hauteur de votre buste

Pour une même taille, nous n’avons pas tous la même hauteur de buste. Il faut donc choisir dans un premier temps une taille de sellette et de châssis qui corresponde à votre stature et ensuite tout simplement vérifier que le dossier de votre sellette coïncide parfaitement avec la hauteur de votre buste. Un dossier trop haut dégrade le contact sellette-pilote en générant souvent un “vide” au niveau des lombaires et en haut du dos . On dégrade aussi sensiblement, au passage,  la stabilité et la précision du pilotage. Un dossier trop court dégrade seulement l'installation-passage assis  et le confort général.

La longueur de vos jambes

Tout comme pour le buste, à taille égale, nous n'avons pas tous les même longueur de jambes. Avec des jambes longues, on peut trouver un point dur sous les cuisses dans le cas où l’assise serait trop courte. La longueur des jambes est aussi un point important quand on vole en cocon. Certains pilotes sont parfois obligés d’adapter la longueur de leur cover leg. On peut ainsi être amené à utiliser un châssis en taille M et un cover leg en taille L. Mais ces cas restent assez rares et concernent  très peu de pilotes au final.

Toutes ces vérifications et ces réglages peuvent être faites sous portiques pour s’assurer que la sellette et le cocon correspondent bien à votre morphologie. Les morphologies qui peuvent poser problèmes coïncident avec des bassins assez larges ou des bassins étroits, des bustes et des zones abdominales volumineuses. Les petits gabarits -moins de 1,5 m.- et les grands bonhommes très fins peuvent avoir des difficultés à trouver chaussures à leurs pieds. Ces critères de morphologie ont des effets importants sur la stabilité de votre sellette, le confort général et la qualité de votre pilotage. 

N’oubliez que les notions d'équilibres dans la sellette sont essentielles pour produire un pilotage efficace, précis et pour conserver la dissociation des gestes dans toutes les situations.

2. Les points importants d'une sellette

1
La stabilité

Qu’est ce la stabilité d’une sellette ? C'est sa capacité à amortir et limiter les déséquilibres qui surviennent lorsqu’on vole dans des turbulences fortes ou lorsque l’aile subit une fermeture importante. Le niveau de stabilité de la sellette dépend de trois paramètres : 

1. La géométrie de son châssis

Le châssis est la structure autour de laquelle la sellette est construite. Elle est constituée de sangles, de panneaux de tissus et de renforts situés principalement autour de la zone du bassin. 

2. Les réglages que le pilote effectue

Par ordre d'importance, il faut être vigilant :

  • Au placement de centre de gravité du pilote dans le châssis. Ce point est essentiel car un placement du CG légèrement en arrière dégrade de façon notoire la stabilité générale : sur l'axe longitudinal, sur l'axe du lacet et sur l'axe du roulis. L'équilibre que nous donne le châssis est essentiel car il agit directement sur l'équilibre du pilote, sans pour autant nuire à son pilotage.
  • A l'inclinaison du buste. Un buste incliné au delà de 40° dégrade lui aussi l'équilibre général. Cette position augmente l'instabilité avant-arrière et accentuent les mouvements de bascules arrières. Les bascules arrières sont sans doute les mouvements les plus difficiles à gérer et sont souvent la cause du sur-pilotage. Les positions « arrières » dégradent également la puissance des appuis sellette. 

3. La morphologie du pilote

Elle influe sur le placement du centre de gravité du pilote. Les corpulences fines donnent aux pilotes concernés plus de stabilité car leur centre de gravité est moins éloigné des points d'encrage de la sellette. Les bassins larges augmentent les bras de leviers et les moments de roulis en cas de déséquilibre. Les personnes ayant des bustes et des zones abdominales volumineuses sont obligées de se reculer dans leur châssis pour obtenir un bon placement de leurs bras. Ils sont donc obligés d'avoir des réglages plus en arrières et volent souvent avec une inclinaison du buste plus marquée.

2
Le pilotage de la sellette

Le pilotage de la sellette est la capacité d’une sellette à offrir un pilotage précis lorsqu'il s’agit de prendre un appui pour déclencher et conduire un virage, ou d'effectuer un ''contre'' pour enrayer un déséquilibre, maintenir son cap et empêcher ainsi un départ en rotation induit par une fermeture. 

 

3
L'amortissement

L'amortissement d'une sellette représente sa capacité à filtrer, diluer, amortir les mouvements de faibles amplitudes que nous pouvons définir comme parasites. Le châssis joue un grand rôle à ce niveau. Un châssis qui offre un bon amortissement va préserver le confort de vol sans pour autant gommer et effacer les informations essentielles liées au mouvement de l'aile. Au contraire, un châssis qui manque d’amortissement va transmettre au pilote les moindres mouvements de l'aile et rendre le vol moins confortable.

4
Le confort de la sellette

Une sellette doit permettre au pilote de voler avec un maximum de confort parfois durant des heures. Lors d’un vol rando on peut être amené à voler parfois une heure selon le dénivelé et la rencontre de quelques thermiques bienfaiteurs. En soaring, il est fréquent de voler des heures avec des harnais légers voire même ultra légers tout comme un pilote de cross peut voler régulièrement plus de 5 heures dans son cocon. Il y a cependant de vraies différences entre les différents types de sellettes en termes de confort. Il s’agira de trouver le compromis idéal en fonction de votre pratique et de vos objectifs. 

5
La protection

Vous devez vous assurer, si vous avez une protection, qu'elle soit certifiée EPI. Toutes les protections que nous commercialisons sont obligatoirement certifiées EPI. Voir ci-dessous pour plus d'infos sur les types de protection. 

Bon à savoir

Nous avons noter toutes les sellettes, harnais et cocons sur une échelle de 1 à 5 en terme stabilité, de confort et de pilotage. Tous les produits en-dessous de 4/5 ne sont pas commercialisés sur soaringshop.fr

3. Les types de sellettes

Sellettes à plateau ou à cuissardes

Pour le vol sur site, le vol thermique, l'accro et aussi le speed-flying ou le speed-riding (cuissardes)

Tous niveaux

Harnais léger à cuissardes

Pour le vol rando, le speed-flying ou le speed-riding

A partir du niveau brevet

Cocons avec cuissardes ou avec planchettes

Pour le vol distance ou pour le vol bivouac (cuissardes)

A partir du niveau confirmé (et expert pour le vol bivouac)

Plateaux ou cuissardes ?

On se pose souvent cette question fondamentale. La différence entre ces deux familles repose sur les sensations qu’elles génèrent et le pilotage qu'elles procurent. Il ne faut pas faire de parallèle entre ce que le pilote ressent et le travail qu’effectue le châssis de votre sellette. La tendance en matière de conception montre à l’heure actuelle, une proportion de plus en plus importante des sellettes sans plateau. Pourquoi ? Principalement parce que les châssis sans plateau offrent souvent plus de stabilité que les sellettes à plateau et aussi parce qu'ils offrent un meilleur contact. En effet, ils épousent parfaitement la courbure du dos et le bassin du pilote. De plus, ils sont moins volumineux, plus légers, plus facile à ranger et moins encombrants. 

A plateau

La sellette filtre davantage les informations transmises par la voile. Le pilote ressent moins les petits mouvements de l’aile. L'amortissement est souvent meilleur. Le pilotage est plus dynamique : quand le pilote prend un appui sellette, la transmission est plus directe.  Le bras de levier qu’effectue le plateau permet de renforcer les appuis car le moment de roulis est souvent plus grand.

A cuissardes

Le pilote ressent davantage les mouvements de l’aile lorsqu’elle traverse de la turbulence. L'amortissement est souvent moins bon. Le pilotage est moins dynamique du fait de l'assise souple. La transmission est moins directe mais reste néanmoins effective car le déplacement du centre de gravité du pilote est bien réel. C’est le déplacement du centre de gravité du pilote dans sa sellette qui va induire une réaction en roulis de l’aile. On parle ici de moment de roulis.

Les concepts hybrid : la nouvelle tendance

L’évolution des concepts montre actuellement une tendance à la création de concept "hybride" qui cherche à exploiter les avantages des deux concepts en atténuant leurs défauts. On voit donc apparaître des sellettes et des cocons sans plateau associés à des cuissardes ou des systèmes d’attaches frontales. Ces nouvelles générations de sellettes nous prouvent encore une fois que les fabricants sont toujours à la recherche de nouveaux concepts plus performants. Les sellettes évoluent. A nous d’évoluer aussi. 

4. Les options de votre sellette

Lors du choix de votre sellette, harnais ou cocon, vous devez vous poser la question des options que vous souhaitez dessus. 

Quelle protection ?

Il existe deux grandes familles de protection : les Airbags et les Mousse bags. 

Il n’existe pas de vraie différence d'efficacité entre ces deux concepts. Une mousse sera souvent plus lourde et plus volumineuse qu’un airbag, mais les fabricants travaillent pour y remédier. 

Des nouveaux types de protections voient également  le jour comme les protections gonflables type Permair inventé par Skywalk, des solutions hybrides comme le Air Foam d'Advance qui allie les avantages des deux systèmes ou encore la nouvelle protection mousse de Gin Aerobean très compactable et très légère. 

Il existe également une protection très intéressante utilisée et commercialisée par Néo : le Koroyd qui est un matériau ultra léger en nid d’abeille.

Ce sont souvent des critères de poids et d'encombrement qui dictent les choix. A vous de définir vos critères.

Est-ce que je prends une sellette avec un sac réversible ?

Si le poids et le volume sont des éléments importants pour vous, alors la présence d'un sac réversible peut être un choix avantageux. En revanche, si le volume de rangement est important pour vous, mieux vaut opter pour une sellette avec un sac normal. 

Est-ce que je prends une sellette avec un parachute intégré ou amovible ?

Le parachute amovible peut permettre de voler sans son parachute et de gagner en poids et en volume. Comme par exemple, pour du vol en soaring, speed-flying, speed-riding ou pour des vols rando en air calme. Ce type de système demande en revanche un certain nombre de manipulations ce qui n'est pas le cas pour les containers parachute intégré.

Lors du choix de votre sellette, vous devez également vous demander si vous pouvez ajouter des accessoires que vous auriez éventuellement besoin comme :

  • un airbag amovible (pour les harnais légers), 
  • un cale-pied,
  • un cocon amovible pour passer d’une sellette à un ensemble plus performant avec cocon. 

Découvrez nos aides aux choix sellettes ici

Cocon ou pas cocon ?

Cocon ou pas cocon ?

Le cocon, une tendance intéressante qui ne touche pas seulement les crosseurs et les compétiteurs. Mais qu'apporte-t-elle vraiment ? Quels avantages et inconvénients ? A qui s'adressent ces cocons ? Marc Boyer nous en parle. 
Notre top des sellettes en 2021

Notre top des sellettes en 2021

Découvrez notre top des meilleures sellettes, harnais et cocons du marché en fonction de votre pratique : vol sur site, vol thermique, vol distance ou vol rando !
Comment choisir sa sellette ?

Comment choisir sa sellette ?

La sellette est un élément essentiel dans votre équipement, au même titre que votre voile et votre parachute. Il faut qu’elle soit adaptée à votre niveau, à votre pratique et à votre morphologie. Découvrez comment choisir au mieux sa sellette. 

Commentaires (0)

CONSEILS ET AIDES AUX CHOIX

PAIEMENT SECURISE EN 3 FOIS 

LIVRAISON GRATUITE DES 200€

CADEAUX DES 150€ D'ACHAT

RETOUR GRATUIT SOUS 14 JOURS

SAV GRATUIT DISPONIBLE 7J/7

Gardons contact !

Service client

05 61 79 29 23

Du lundi au samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h

Formulaire de contact

Réponse en moins de 48h

Nos magasins

31 rue Sylvie, Luchon, Pyrénnées

Magasins de parapente, montagne, ski, vêtements, chaussures et location ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h

Gardons contact !

Service client

05 61 79 29 23

Du lundi au samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h

Formulaire de contact

Réponse en moins de 48h

Nos magasins

31 rue Sylvie, Luchon

Magasins de parapente, montagne, ski, vêtements, chaussures et location ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h

Actus

Produit ajouté à la wishlist

Pour vous offrir un meilleur service, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation